Ma petite histoire

Je m’appelle Véronique MICHEL, j’ai 47 ans, mère de deux enfants. Je dirige une entreprise avec mon associé et compagnon.
Diagnostiquée pour un cancer du sein (grade 3 triple négatif) en septembre 2019,  j’ai suivi un protocole classique des soins.
16 chimiothérapies, une opération mi-mars 2020 et une radiothérapie en juin/juillet 2020 m’ont donnée une irrésistible envie de me surpasser en montant sur le toit de l’Europe.

Véronique MICHEL

Pourquoi Hue Cocotte ?

Ben oui d’abord… Pourquoi ??

Il fallait que je décide quel espace cette maladie pouvait prendre dans ma vie…
Préserver ma vie active !
Je dirige une agence de communication avec mon associé. Il était impératif pour moi de pouvoir continuer à travailler.
Nous nous sommes donc réorganisés afin que cela soit possible et n’impacte pas notre entreprise.
C’était le point de départ essentiel… ne pas se couper de la vie sociale et rester active.

Le sport enfin est un point important qui fait aujourd’hui l’objet de mon projet.
Je me suis donc assurée auprès de mon chirurgien et oncologue que je pouvais le continuer.
J’ai été encouragée à poursuivre.
A partir de là je me suis dit… allez Hue Cocotte, fonce !!

J’ai la chance

d’être suivie par un coach qui a su adapter mes séances, pour préserver ma masse musculaire et éliminer au mieux les produits et m’assurer une meilleure récupération physique.
Le sport s’est avéré excellent  également pour le mental… il permet de tenir !
Chaque fois j’en ressortais avec un bienfait immense, la sensation de retrouver de la force, d’être en forme… de vivre.

J’ai appris à accepter de tout perdre pour gagner. L’acceptation est une des clés à mon sens et une notion importante pour la guérison :
se battre avec la maladie et non contre. Il est important de se l’approprier et d’en faire ce que l’on décide.

Découvrir mon projet en vidéo.

Mon projet

Mettre en avant le sport en accompagnement de la maladie, probablement sous la forme d’un petit témoignage vidéo.
J’ai donc décidé de faire l’ascension du MONT BLANC et la dédier aux femmes atteintes d’un cancer du sein.
Je veux leur donner de la force et leur montrer ce qu’il est possible de faire malgré la maladie si elles le souhaitent.
J’aimerai inciter ces femmes à rester actrices de leur vie, ne pas subir la maladie, mais plutôt l’intégrer à leur vie.
Le sport est sans hésitation un vecteur essentiel pour bien vivre cette épreuve. Il permet d’évacuer son stress, de rester forte dans sa tête, une meilleure tolérance aux traitements et garder ainsi une certaine maîtrise de sa vie pendant cette période.

Participer à mon aventure ?

Vous désirez participer à mon aventure ?
Vous pouvez m’aider en participant à ma campagne de financement
sur I BELIEVE IN YOU.

Merci !

 Je remercie de tout mon cœur ma fille Maëlle, mon fils Yoann, ma mère et mon père ainsi que leurs conjoints, Anouk, Maïlys, Paulin, Anabel, Pierre et Zak, mon frère et sa compagne ainsi que toute ma grande et merveilleuse famille, Myriam pour son soutien incroyable, Shirley,  Bruno, Corinne, Olivier, Eric, Jean-Luc, Massimo, Romain et Marie, Philippe et Christelle, Omar, Corentin et sa maman, Nathalie et Sophie (mes copines de chimio), Nathalie, Cyril, Muriel, Othman (mon coach sportif), Catherine, Jean-Jean et Pat, Manu et Eugénie, Véro, tout le personnel soignant de l’Institut Sainte Catherine, le Dr Billemont, le Dr De Troyer, le Dr Arnaud et enfin Serge mon compagnon pour son soutien au quotidien et sans qui rien de tout ça ne serait possible.